Les Français et l’anglais : encore un petit effort !

Pascale Chauvot

29 Juin 2016

Malgré l’hégémonie actuelle de la langue anglaise et le déclin du français en tant que langue internationale, les Français n’ont toujours pas comblé leurs lacunes concernant l’apprentissage de la langue de Shakespeare. Les Français et l’anglais, un je t’aime moi non plus éternel ?

Les Français et l’anglais sont-ils à jamais fâchés ?

Pourtant, la mondialisation actuelle transforme la maîtrise de l’anglais en une nécessité pour pouvoir rester compétitif sur les marchés internationaux.

Quelles sont les raisons qui expliqueraient la mauvaise connaissance de la langue anglaise chez les Français ? 

  • Peu d’heures de cours d’anglais à l’école
  • Une diffusion limitée des films en V.O. au cinéma ou à la télévision
  • Une certaine fierté historique

Ces éléments expliquent en partie la difficulté des Français à maîtriser l’anglais, contrairement à leurs voisins allemands ou scandinaves.

La France, 29e au classement européen

La France arrive en dernière position d’un récent classement européen et 29e au niveau mondial. Les pays affichant la meilleure maîtrise de l’anglais étant :

  1. Le Danemark
  2. Les Pays-Bas
  3. La Suède

La France se retrouve donc avec une « maîtrise moyenne » de la lingua franca des affaires.

Le système éducatif français comme coupable ?

Peut-être faut-il en effet y voir une faille dans le système éducatif français qui n’encourage pas à la pratique de la langue anglaise et ne mobilise que trop peu de moyens face aux défis actuels.

De plus, l’enseignement français classique consiste en beaucoup d’écrit et très peu d’oral. Ceci a pour conséquence que bien souvent les Français ne seront pas mauvais à l’écrit mais très mal à l’aise quand il s’agit de s’exprimer à l’oral.

Sur ce point, Français et Japonais font la paire tandis que dans les pays anglophones, l’oral est beaucoup plus valorisé ce qui permet une progression bien supérieure.

Infographique - L'importance de l'oral dans l'apprentissage des langues

Que perd-on après tout à ne pas parler anglais ?

Dans le monde des affaires, la convergence des marchés et l’internationalisation des entreprises obligent les managers à communiquer en anglais. Cette langue est devenue indispensable pour étendre l’influence commerciale d’une entreprise et ainsi gagner des parts de marchés dans le monde entier.

Or les lacunes des Français en anglais peuvent malheureusement handicaper la compétitivité de leur entreprise. Certains managers très qualifiés ne disposent pas des connaissances nécessaires pour pouvoir négocier un contrat ou échanger en anglais avec leurs homologues étrangers.

Ces lacunes ne leur permettent pas de suivre l’actualité économique de quotidiens qui sont pourtant des références comme le Financial Times. L’enjeu linguistique est donc de taille dans cet environnement ultra-concurrentiel au sein duquel la maîtrise de l’information et la communication sont primordiales.

Une réconciliation possible entre les Français et l’anglais ?

Les difficultés des Français face à la langue anglaise ne doivent pourtant pas être présentées comme un fait immuable ou une fatalité. De plus, les nouvelles générations sont certainement meilleures en anglais car de fait beaucoup plus sous l’influence culturelle des pays anglophones à travers :

  • Les films et séries
  • La musique
  • Les voyages plus abordables et facilités avec notamment l’espace Schengen

Le défi peut paraître plus difficile lorsqu’on est en milieu voire fin de carrière et que l’anglais n’était pas aussi important à nos débuts.

Dans ce cas-ci, il existe des solutions efficaces comme les formations en anglais dispensées par des organismes spécialisés dans la formation linguistique pour professionnels.

La formation comme solution afin de rester compétitif à l’échelle internationale

Afin d’être crédibles sur les marchés internationaux, les entreprises peuvent proposer des formations en anglais des affaires à leurs employés par le biais de ces organismes. La formation est adaptée à chaque entreprise et permet de développer les compétences linguistiques, tant dans la compréhension que dans la pratique orale et écrite de la langue anglaise.

L’anglais est donc devenu indispensable dans la vie courante mais surtout dans le monde des affaires. Langue commerciale internationale, elle ne peut pas être omise au sein des grandes entreprises françaises désireuses d’étendre leur influence dans le monde entier.

Ainsi, les formations en anglais sont la solution idéale pour combler les manques linguistiques qui sont depuis bien trop longtemps ancrées dans la société française.

Partager cette infographie sur votre site

[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]