Quelles différences entre le CPF et le DIF ?

Pascale Chauvot

6 Fév 2017

Tout salarié est susceptible un jour ou l’autre de se lancer dans un projet de formation dans le but de faire reconnaître des compétences acquises ou d’en acquérir de nouvelles en vue d’une future évolution professionnelle. Dans un tel contexte, plusieurs questions se posent : comment choisir sa formation, à qui s’adresser, quand en parler à son entreprise, comment financer son projet, quelles sont les démarches à entreprendre, utiliser ses heures de DIF ou celles du CPF… ? Pour répondre à ces nombreuses interrogations, encore faut-il connaître les différences entre le CPF et le DIF.

Les différences entre le CPF et le DIF en quelques lignes

Le DIF se traduisait concrètement par l’acquisition d’un crédit d’heures, soit vingt heures par an cumulables jusqu’à 120 heures sur six ans

Le Droit Individuel à la Formation avait été mis en place en France en mai 2004 et permettait aux salariés des secteurs publics et privés de suivre des actions de formation continue. Ce dispositif se définissait comme une modalité d’accès à la formation, offerte aux salariés en CDI ou en CDD (à condition d’avoir travaillé un minimum de quatre mois au cours des douze derniers mois), à leur initiative et avec l’accord de leur employeur.

Le DIF se traduisait concrètement par l’acquisition d’un crédit d’heures, soit vingt heures par an cumulables jusqu’à 120 heures sur six ans. Le service des Ressources Humaines de l’entreprise du salarié devait informer annuellement par écrit ce dernier du total des droits acquis au titre du dispositif DIF.

L’employeur devait remettre chaque année un document récapitulatif reprenant l’ensemble des heures de formation réalisées hors temps de travail dans le cadre du DIF.

CPF : un nouveau dispositif pour la formation et l’évolution professionnelle

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est le nouveau dispositif qui a remplacé le DIF à partir du 1er janvier 2015. La principale différence avec le précédent dispositif est que le CPF est désormais rattaché à la personne (au salarié) et non à l’entreprise.

Le Compte Personnel de Formation est donc un compte que le salarié doit activer et qui comptabilise les heures de formation acquises par le salarié (ou le demandeur d’emploi) tout au long de sa vie active ainsi que les formations dont peut bénéficier le salarié.

La principale différence avec le précédent dispositif est que le CPF est désormais rattaché à la personne (au salarié) et non à l’entreprise

Quel en est le fonctionnement ?

Le CPF est alimenté automatiquement à la fin de chaque année proportionnellement au temps de travail réalisé au cours de l’année par le salarié dans la limite d’un plafond :

  • 24 heures par an jusqu’à l’acquisition de 120 heures
  • Puis 12 heures par année de travail dans la limite d’un plafond total de 150 heures

À noter que des abondements (des ajouts d’heures) peuvent être réalisés dans certaines circonstances. Lorsqu’un salarié décide d’utiliser les heures de son CPF (ce que son employeur ne peut pas l’obliger à faire), ses heures de DIF non utilisées peuvent être récupérées et doivent même être mobilisées en priorité – elles sont mobilisables jusqu’en 2020.

Lorsque le salarié a activé son CPF sur le site moncompteformation.gouv.fr, il doit commencer par s’adresser à son employeur (bien souvent par le biais du service des Ressources Humaines) et doit lui demander l’autorisation de réaliser sa formation sur son temps de travail au minimum 60 jours avant le début de la formation si celle-ci a une durée inférieure à six mois.

Si le salarié obtient l’accord de son employeur, il peut alors entamer les démarches pour assurer le financement de sa formation par l’OPCA.

Lorsqu’un salarié décide d’utiliser les heures de son CPF (ce que son employeur ne peut pas l’obliger à faire), ses heures de DIF non utilisées peuvent être récupérées et doivent même être mobilisées en priorité

Les différences entre le CPF et le DIF : tableau récapitulatif

Mais quelles sont donc les principales différences entre le Droit Individuel à la Formation et le Compte Personnel de Formation ?

Elles portent surtout sur

  • les qualifications obtenues à l’issue de la formation
  • les publics concernés
  • les heures acquises
  • les démarches à effectuer en cas de changement d’entreprise
DIF CPF
Formations qualifiantes ou non Formations exclusivement qualifiantes avec acquisition d’une certification
Salariés et fonctionnaires Salariés et demandeurs d’emploi (les fonctionnaires et indépendants sont pour le moment exclus du dispositif)
120 heures sur 6 ans 150 heures sur 8 ans avec possibilité d’abondement
Information sur les heures acquises transmises par l’entreprise chaque année ou en cas de départ Information sur les heures acquises disponibles sur internet en consultant son compte personnel
En cas de changement d’entreprise : maintien des heures acquises uniquement avec l’accord du nouvel employeur En cas de changement d’entreprise : maintien des heures acquises sans condition (elles sont conservées jusqu’au départ à la retraite)
Choix du contenu et de la date de formation : avec accord de l’employeur Choix du contenu et de la date de formation : nécessite l’accord de l’employeur seulement si la formation est suivie durant les heures de travail

Si vous souhaitez vous renseigner davantage sur le CPF et les démarches à entreprendre pour vous lancer dans un projet de formation, n’hésitez pas à consulter notre dossier dédié au Compte Personnel de Formation ainsi que notre ebook consacré au CPF et à son fonctionnement.

[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]