Comment reconnaître un bon formateur en anglais des affaires ?

sic

17 Fév 2011

Dans un article récemment publié, l’auteur de The Corporate Domain définit un bon formateur en anglais des affaires comme une personne compétente dans son domaine, sûre d’elle et qui s’implique dans ses missions. Le formateur doit donc posséder de solides connaissances dans le domaine pour lequel le stagiaire souhaite être formé.

Ces connaissances sont généralement rattachées à différents diplômes spécialisés (économie, finances, assurances, affaires internationales, etc.) mais elles reposent également sur l’expérience. En outre, le formateur doit posséder des qualités de pédagogue et être formé pour exercer auprès d’un public de professionnels. Il est donc important que ces formateurs possèdent un diplôme en méthodologie de l’enseignement des langues.

L’expertise professionnelle s’acquiert par les connaissances, l’expérience mais également par le temps que l’on consacre à s’informer des nouveautés liés au domaine concerné. Tout formateur en anglais des affaires doit continuellement se documenter sur les changements et les innovations qui caractérisent son métier. Professionnel des langues, le formateur doit également consolider les compétences de son domaine d’expertise. Il peut ainsi continuer à exercer son métier d’économiste ou d’ingénieur technique ou de juriste, il peut aussi s’abonner à la presse spécialisée, consulter les nombreux sites Internet spécialisés, appartenir à des associations liées à son secteur d’activité et suivre des formations. Etre spécialiste de son domaine est certes essentiel mais il est également important au formateur de se tenir à jour des innovations et des techniques qui lui permettront de transmettre compétences et savoirs avec des résultats tangibles. Les formateurs ont aujourd’hui à leur disposition une bibliothèque aux ressources variées pour maintenir et actualiser leurs connaissances.

Un bon formateur en anglais des affaires est aussi une personne qui doit inspirer confiance à ses stagiaires pour un apprentissage de qualité et à haute valeur ajoutée. En effet, les salariés et professionnels indépendants perçoivent souvent le fait de reprendre des cours comme une contrainte scolaire et doutent de leurs capacités à réapprendre une langue étrangère. Nombreux sont ceux qui continuent à penser qu’apprendre une langue est plus difficile après un certain âge. C’est là qu’intervient tout l’art et le professionnalisme du formateur en langues, c’est lui qui saura vous démontrer que maîtriser une langue étrangère n’est pas une question d’âge.

Un bon formateur s’intéresse à ses stagiaires, à leurs besoins, à leurs modes d’acquisition et méthodes d’apprentissage ; c’est le formateur qui sera flexible dans son approche et sa méthodologie pour transmettre les connaissances et les compétences de la langue cible à ses stagiaires. Le formateur professionnel est à l’écoute de ses stagiaires car il fait face à des professionnels dont les contraintes de travail peuvent parfois modifier le contenu du module de formation. Les programmes de formation sont établis à partir d’une évaluation de niveau, des besoins et objectifs du participant. Ces programmes suivent l’évolution du stagiaire et s’adaptent en permanence à l’état d’avancement de l’apprentissage du stagiaire. De toute évidence, la meilleure formation reste le cours particulier où une réelle relation se créé entre le formateur et le stagiaire. Une relation d’apprentissage privilégié qui permet au stagiaire de travailler sur des compétences cibles tels que les techniques de négociation ou encore faire des présentations en anglais devant un public international.

Un bon formateur en anglais des affaires apprend à ses stagiaires à réaliser des tâches en utilisant la langue cible relative aux besoins définis en début du cours ; il ne s’agit aucunement de cours de langue générale. Les stagiaires bénéficient de cours ciblés pour maîtriser et améliorer différentes tâches professionnelles dans la langue cible. Le cours d’anglais des affaires est donc élaboré à partir d’un audit qui permet d’évaluer le niveau de langue, d’analyser les besoins professionnels et de cibler des objectifs précis. Un bon formateur doit s’assurer de posséder toutes ces informations afin de préparer le contenu du programme de formation.

Une formation en anglais des affaires est un lieu d’apprentissage guidé mais cet apprentissage ne doit pas s’arrêter là. Un bon formateur doit souligner l’importance de continuer l’apprentissage en dehors des cours. Pour cela, il oriente le stagiaire vers différents supports tels que les sites internet la presse écrite spécialisée, divers matériels pédagogiques, et explique les différentes possibilités qui existent pour renforcer ses connaissances en auto-apprentissage.