Quelles certifications permettent de valider une formation CPF ?

Pascale Chauvot

1 Déc 2016

Un projet de formation CPF lancé par un salarié ou un demandeur d’emploi est une démarche qui demande une bonne préparation en amont. En effet dans le cadre d’une formation linguistique qui serait financée par un CPF, cette dernière doit absolument être validée par le passage d’un test de niveau, à l’issue de la formation. Il faut donc s’assurer que la formation demandée permet d’obtenir une certification éligible au CPF.

Certifications permettant de valider une formation CPF : de quoi s’agit-il ?

La certification doit être distinguée de la formation dans la mesure où une formation n’aboutit pas nécessairement à l’obtention d’une certification

Définition d’une certification : il s’agit d’un document qui vient reconnaître et attester la qualification d’une personne (salarié ou demandeur d’emploi) soit à l’issue d’une formation, soit à l’issue d’expériences réalisées dans différents emplois ou activités.

Il existe trois registres de certifications professionnelles :

  1. Les diplômes et titres à finalité professionnelle délivrés au nom de l’État et créés après avis d’instances consultatives dans lesquelles siègent les organisations déclarées représentatives d’employeurs et de salariés
  2. Les certificats de qualification professionnelle élaborés dans le cadre des branches professionnelles (plus de 400 créés à l’initiative d’une trentaine de branches)
  3. Les diplômes et titres élaborés par les organismes publics ou privés de formation

La certification doit être distinguée de la formation dans la mesure où une formation n’aboutit pas nécessairement à l’obtention d’une certification et qu’il peut parfois exister plusieurs formations différentes pour obtenir une même certification.

Il est donc important que la formation visée par le salarié ou le demandeur d’emploi soit validée in fine par une certification éligible au CPF.

Certifications inscrites au RNCP (Répertoire national des certifications professionnelles)

En effet la mobilisation du crédit d’heures dans le cadre du CPF ne peut avoir lieu que si le parcours vise une certification

À l’occasion d’un projet de formation linguistique, il est essentiel de vérifier au préalable si la formation en question peut être validée par une certification prise en compte dans le cadre du CPF.

Si tel est le cas, le projet peut être entrepris par le salarié avec ou sans l’aide de son entreprise (pour plus de détail, consultez notre ebook dédié au Compte Personnel de Formation).

En effet la mobilisation du crédit d’heures dans le cadre du CPF ne peut avoir lieu que si le parcours vise une certification. De plus, la passation de la certification doit être programmée dès l’inscription. Le coût éventuel de la passation de la certification peut être pris en charge par le CPF.

Par ailleurs, toutes les certifications qui garantissent la possession de l’ensemble des compétences permettant d’exercer un métier ou une fonction sont inscrites au Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

Comment faire reconnaître une certification ?

Si la certification visée n’est pas inscrite au RNCP, il est peut-être envisageable d’y remédier. Pour cela, la certification doit :

  • Avoir été délivrée à trois promotions
  • Avoir permis à ses détenteurs de trouver un emploi correspondant à cette certification

Si ces deux conditions sont réunies, il est nécessaire de :

  1. Remplir un dossier qui doit être adressé à une autorité de saisine (préfet de région ou ministère concerné).
  2. Ce n’est qu’après réception de ce dossier que la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP) prononce un avis favorable ou non à la demande d’enregistrement au RNCP.
  3. La certification doit ensuite être référencée dans une liste d’éligibilité par des organismes paritaires (Copanef, Coparef, CPNE ou CPNEFP).
  4. Un code CPF lui est alors associé.

L’ensemble de ce processus peut prendre plusieurs mois.

Liste des certifications éligibles au CPF

La liste des certifications éligibles au Compte Personnel de Formation est disponible en ligne via une recherche demandant de renseigner les critères suivants :

  • Statut (salarié, en recherche d’emploi…)
  • Domaine d’activité ou secteur professionnel
  • Région de résidence (demandeur d’emploi) ou région de l’établissement (salarié)
  • Mot-clé ou expression au choix

C’est en consultant cette liste en fonction de la formation CPF visée que l’on peut déterminer si oui ou non le projet de formation aboutit à l’obtention d’une certification et peut dès lors être éligible au CPF.

Cette information doit donc être recherchée dès le début du projet de formation CPF dans la mesure où sa faisabilité en dépend.

Si vous être salarié, vous pouvez vous adresser au service des Ressources Humaines de votre entreprise pour vous faire accompagner dans votre projet de formation.

Si vous êtes en recherche d’emploi, n’hésitez pas à vous renseigner auprès de Pôle emploi ou de la Région pour obtenir cette information, ou encore en consultant la liste des certifications éligibles au CPF.

Quelles certifications pour les formations d’anglais ?

Il n’est pas nécessaire de rappeler que les demandes de formation en anglais arrivent en tête des demandes de formation via le CPF.

Maintenant que l’on sait que ce ne sont ni les organismes, ni les formations qui sont éligibles au CPF mais plutôt les certifications, voyons quelles sont ces dernières dans le contexte d’une formation d’anglais :

  • Le TOEIC
  • Le DCL (Le diplôme de compétence en langue)
  • Le BULATS (Business Language Testing Service)
  • Le Cambridge English BEC

Rendez-vous sur le site moncompteformation.gouv.fr pour plus d’informations.

Ce ne sont ni les organismes, ni les formations qui sont éligibles au CPF mais plutôt les certifications

[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]