5 astuces pour vous améliorer à l’oral en anglais

Pascale Chauvot

30 Nov 2016

Pour bon nombre d’entre nous, il demeure relativement difficile de s’exprimer à l’oral en anglais. Pourquoi cela ? Tout d’abord parce que l’apprentissage de toute langue demande de s’adapter à une prononciation nouvelle. Ensuite parce que la langue anglaise diffère diamétralement du français à de nombreux égards, et que s’il est difficile pour un Français de comprendre un Anglais, la réciproque est vraie. À tel point que certains parlent de discrimination auditive !

Se faire comprendre à l’oral en anglais : est-ce si difficile ?

Le fait de ne pas parvenir à se faire comprendre à l’oral en anglais pose problème à de nombreux Français pour la simple et bonne raison que le Baccalauréat comprend une épreuve d’oral en anglais.

Or, le niveau global des Français en anglais est inférieur à celui de nombreux autres pays européens, et en particulier à l’oral.

Comment s’améliorer ?

Il est important de vous demander quel anglais vous souhaitez apprendre à prononcer…

Il existe cependant quelques règles de base si l’on souhaite s’améliorer à l’oral en anglais, et il est essentiel dans un premier temps de maîtriser un minimum la langue – car si vous êtes incapable de construire une conversation en anglais, il est peu probable que vous sachiez la prononcer correctement.

Ensuite, il est important de vous demander quel anglais vous souhaitez apprendre à prononcer… il existe en effet au sein de ce que l’on appelle l’anglophonie une multitude de langues anglaises différentes, donc faites votre choix !

Enfin, de nombreux Français se posent également la question de l’accent : est-il vraiment important de posséder un bon accent anglais ? Évidemment c’est mieux, mais sachez que de nombreux francophones parlant avec un accent français (parfois très prononcé) arrivent parfaitement à se faire comprendre par des anglophones.

Donc à vous de voir si votre accent pose effectivement problème et si vous devez vous efforcer de l’estomper.

Prononcer l’anglais à l’oral : difficultés majeures

La prononciation de la langue anglaise représente un défi pour de nombreux Français. La première chose que l’on remarque bien souvent c’est que pour un Français, la prononciation ne correspond pas du tout à la forme écrite du mot. Par exemple « although » ou « blood ».

En anglais, l’accent tonique est généralement placé par défaut sur la première syllabe, comme dans « DIfficult »

Par ailleurs la langue anglaise est dominée par les diphtongues : un glissement progressif, sans interruption, d’une voyelle forte à une voyelle faible, comme dans :

  • « FAmous »
  • « grEAT »
  • « dAY »

En français, les voyelles ne diphtonguent généralement pas, ce qui peut donner l’impression aux Français qui tentent de parler anglais qu’il existe trente-six façons de prononcer le même mot et qu’il est très difficile d’apprendre « la bonne » prononciation.

Cela se complique encore davantage avec l’accentuation : en effet le français n’est pas du tout accentué de la même façon que l’anglais – et si vous accentuez mal un mot en anglais, vous pouvez être à peu près certain que votre interlocuteur anglophone ne le comprendra pas.

En français, les voyelles ne diphtonguent généralement pas

En anglais, l’accent tonique est généralement placé par défaut sur la première syllabe, comme dans « DIfficult ». Cependant il peut y avoir des exceptions, si le mot comporte un suffixe ou un préfixe par exemple.

Le terme « iMAgine » est accentué sur la deuxième syllabe en anglais alors qu’il est accentué sur la première et la dernière en français : « ImaGine »… De cet accent tonique dépend en grande partie votre succès à l’oral en anglais, c’est pourquoi il faut parvenir à le maîtriser le mieux possible.

5 astuces imparables pour améliorer votre anglais à l’oral

  1. Parler à voix haute en exagérant la prononciation

Vous parlez français depuis votre naissance, il faut donc laisser le temps à votre palais et à vos cordes vocales de s’habituer à la prononciation anglaise !

Pour cela, il est très efficace de parler à voix haute en exagérant votre prononciation. Ainsi vous vous habituerez beaucoup plus vite à savoir prononcer l’anglais à l’oral correctement.

Rendez-vous à des cafés linguistiques ou à des cours de conversation.

  1. Mettre de côté sa peur de mal prononcer l’anglais

Bien sûr qu’il est intimidant de parler une autre langue et que l’on se sent complètement ridicule… Mais c’est normal et tout le monde est obligé d’en passer par là !

Le plus difficile étant de se lancer, prenez votre courage à deux mains et prononcez l’anglais à l’oral comme vous le pouvez au début. Vous verrez qu’avec la pratique, les progrès ne se feront pas attendre !

  1. Se rendre à des cafés linguistiques ou des cours de conversation

Lorsque vous vous serez suffisamment entraîné seul dans votre chambre, n’en restez pas là ! Si vous n’habitez pas dans un pays anglophone ou multilingue et que vous avez rarement l’occasion de parler anglais, rendez-vous à des cafés linguistiques ou à des cours de conversation.

Cela vous permettra de rencontrer d’autres personnes désireuses d’améliorer leur prononciation en anglais à l’oral et rien de tel pour progresser que de parler avec d’autres personnes en face-à-face.

  1. Préparer à l’avance des modèles de conversation

Vous pouvez également préparer à l’avance le vocabulaire et les expressions que les anglophones utilisent couramment en fonction de chaque contexte : au bureau, à la fac, dans la rue, le matin, le soir, à une fête, en milieu professionnel, lors d’un débat sur le réchauffement climatique…

Ainsi vous aurez moins de chances d’être pris au dépourvu et vous pourrez vraiment vous focaliser sur votre prononciation.

  1. Regarder des débats pour avoir de la répartie

Rien de tel pour bien prononcer que d’être à l’écoute et de former votre oreille – en particulier pour apprendre à maîtriser l’accentuation anglaise.

Donc n’hésitez pas à regarder des films et des programmes en version originale, avec et sans sous-titres, et en particulier les débats pour apprendre à rebondir et à avoir de la répartie.

Si vous accentuez mal un mot en anglais, vous pouvez être à peu près certain que votre interlocuteur anglophone ne le comprendra pas

[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]