Communicaid a rejoint le groupe Learnlight !  |  En savoir plus

Top 10 des pires impairs culturels à travers le monde

Hynd Habach

13 Mar 2017

Avec la mondialisation et le développement fulgurant des échanges tant commerciaux que diplomatiques ou encore culturels entre les différents pays du monde, il est de plus en plus fréquent de devoir interagir à différentes échelles avec d’autres cultures que la nôtre. Cela est d’autant plus vrai au sein des multinationales qui mettent en place de plus en plus d’équipes multiculturelles, mais également sur le marché national, au sein duquel il est presque rare désormais de n’avoir jamais affaire à d’autres cultures. Or les malentendus interculturels sont fréquents et souvent lourds de conséquences. Découvrez le Top 10 des pires impairs culturels à travers le monde !

Top 10 des pires impairs culturels à éviter

1. Comment saluer à travers le monde

Le salut constitue toujours un instant relativement critique lors de la rencontre entre deux personnes de cultures différentes. Une poignée de main suffit-elle ou faut-il s’incliner, saluer « à l’américaine » ou « à la japonaise », se faire la bise à la française, se donner l’accolade ou saluer systématiquement avec la main droite comme dans de nombreux pays musulmans ?

Le salut à travers le monde relève d’une grande complexité de codes et les impairs culturels en lien avec la façon de saluer font régulièrement la une des médias. Ce fut notamment le cas lorsqu’en 2009, Barack Obama rencontra le roi d’Arabie Saoudite et le salua profondément, salut qui ne manqua pas de choquer un certain nombre d’Américains.

Faut-il s’incliner, saluer « à l’américaine » ou « à la japonaise », se faire la bise à la française, se donner l’accolade ou saluer systématiquement avec la main droite

Ce fut encore le cas lorsque dans le courant de la même année, Barack Obama s’inclina à nouveau profondément au Japon devant l’empereur Akihito et son épouse. Le Président américain a visiblement tenté à ces deux occasions de faire preuve de compréhension interculturelle, gestes qui n’ont pas forcément été compris par la communauté internationale, mais qui ont montré la force symbolique des salutations et leur diversité de par le monde.

2. Dress code : quels messages véhiculent vos vêtements ?

Les vêtements – leurs formes, leurs couleurs… – peuvent véhiculer des messages tout à fait différents en fonction de la culture au sein desquels ils s’expriment. On se souvient notamment de la visite en Chine de Ségolène Royal en 2007, en pleine campagne présidentielle, toute de blanc vêtue… vêtements synonymes de deuil en Chine.

Un impair culturel retentissant sur la Grande muraille et dont on se souvient encore aujourd’hui.

impairs culturels

Source : lemonde.fr

3. Habits traditionnels à éviter

S’il est important de se renseigner sur les us et coutumes de la culture à la rencontre de laquelle vous vous rendez – en évitant de porter des vêtements trop courts pour les femmes au Moyen Orient par exemple – il est peu recommandé de se vêtir des costumes traditionnels de votre pays d’accueil, ce qui peut être perçu à la fois comme incongru et comme une offense.

impairs culturels

Source : Tintin.com

4. Cadeaux or not cadeaux ?

L’échange de présents est également une pratique qui prend des formes multiples à travers le monde. Il est peu recommandé d’offrir des cadeaux d’affaires en Inde par exemple, où ils sont synonymes de corruption.

En Chine, la valeur du cadeau doit refléter l’intérêt que vous portez à votre interlocuteur

Au contraire, il est presque impensable de ne pas en offrir en Chine, où la valeur du cadeau doit refléter l’intérêt que vous portez à votre interlocuteur – à tel point qu’il faut également laisser le ticket de caisse avec le prix bien mis en évidence.

En France au contraire, si un présent peut être bien accueilli, il serait considéré comme très embarrassant de dévoiler le prix exact du cadeau d’affaires à son destinataire.

Il est peu recommandé d’offrir des cadeaux d’affaires en Inde par exemple, où ils sont synonymes de corruption

5. Respecter le protocole

Il existe dans certains pays ou régimes politiques des protocoles à respecter. C’est le cas notamment en Angleterre où le protocole qui entoure la personne de la Reine est à la fois très strict et d’une grande complexité.

Michelle Obama fut ainsi beaucoup critiquée en 2009 pour avoir placé son bras autour des épaules d’Elizabeth II, alors qu’il est strictement interdit à quiconque de toucher la reine…

impairs culturels

Source : http://www.dailymail.co.uk

6. Couper la parole avec modération

Certaines cultures latines et les Français en particulier sont connus pour couper fréquemment la parole, ce qui constitue pour eux une marque d’intérêt portée à la conversation et à leurs interlocuteurs.

D’autres cultures en revanche n’apprécient pas du tout cette pratique, comme par exemple les Etats-Unis ou les cultures asiatiques qui privilégient les temps de silence. Il est donc essentiel d’avoir quelques notions de communication interculturelle avant de commettre – bien souvent sans même s’en rendre compte – des impairs culturels.

7. Porter un toast, mais pas n’importe comment !

Le fait de porter un toast est une pratique très répandue et partagée par de nombreux pays dans le monde, en particulier aux Etats-Unis, en France et en Russie par exemple.

En revanche, il n’existe pas qu’une seule manière de porter un toast ! Il faudra faire attention en Turquie ou en Chine de trinquer avec votre interlocuteur en touchant son verre plus bas ou plus haut selon son âge ou son statut hiérarchique – alors qu’en Allemagne par exemple, le toast doit être partagé sans différence avec toutes les personnes présentes.

8. Gardons les pieds sur terre

Saviez-vous que le fait de diriger la semelle de votre chaussure vis-à-vis de votre interlocuteur pouvait être considéré comme un geste très offensant dans de nombreux pays arabes ?

Un geste que commettent régulièrement les occidentaux sans même avoir conscience de leur impolitesse… un faux pas culturel à éviter absolument, comme l’a expérimenté Nicolas Sarkozy lors de sa rencontre avec le roi du Maroc.

impairs culturels

Source : Gestion des risques interculturels

9. Faire preuve d’humilité ou épater la galerie ?

Il est de bon ton dans certaines cultures – comme la Chine – d’étaler sa richesse, son statut et ses responsabilités. Dans d’autres au contraire, cela peut être considéré comme un manque d’humilité et une preuve d’arrogance.

C’est le cas notamment en France où il n’est pas question de parler du montant de son salaire ou de l’étendue de son patrimoine, comme l’a montré la polémique de la Rolex de Nicolas Sarkozy en 2009.

10. Tout ignorer de la culture de votre interlocuteur

Enfin, il est quasiment toujours mal perçu d’ignorer jusqu’aux moindres détails de la culture de son interlocuteur – comme par exemple de ne connaître aucun mot dans la langue parlée dans le pays concerné.

Le site Business Travel souligne notamment l’importance de toujours s’excuser en cas d’impair culturel dans la langue de celui que l’on a offensé…

Les impairs culturels envers sa propre culture

On constate au travers de certains exemples présentés ci-dessus que si la majorité des impairs culturels se fait à l’encontre d’autres cultures, certains sont au contraire relevés par notre propre culture.

C’est le cas par exemple pour le salut trop accentué de Barack Obama face au roi d’Arabie Saoudite, qui choqua de nombreux Américains. Le fait de s’adapter aux autres cultures et d’éviter ainsi les impairs culturels est un art complexe et plein de finesse, que l’on peut notamment acquérir en voyageant, à condition d’être curieux.

Contactez-nous par Chat

Demander à être rappelé