L’intelligence culturelle : la compétence dont les leaders ne peuvent se passer

Bertille Marion

18 Avr 2017

Qu’est-ce que l’intelligence culturelle ? Ce concept relativement récent – une dizaine d’années tout au plus – désigne l’aptitude d’une personne à s’adapter lorsqu’elle interagit avec d’autres personnes de cultures différentes. Or, cette compétence serait aujourd’hui reconnue comme une des compétences indispensables à acquérir lorsque l’on a l’ambition de diriger à travers les cultures – autrement dit lorsque l’on est un leader international.

L’intelligence culturelle : un concept qui nous vient des Etats-Unis

Le concept d’intelligence culturelle nous vient des États-Unis et a été popularisé par Christopher Early et Soon Ang dans un ouvrage désormais incontournable sur la question : Cultural Intelligence : Individual interactions across cultures (2003).

[L’intelligence culturelle est] à mi-chemin entre psychologie, sciences cognitives et anthropologie culturelle

C’est ensuite David Livermore qui a consacré cette notion comme véritable champ d’étude, à mi-chemin entre psychologie, sciences cognitives et anthropologie culturelle.

Cette idée dérivée de la notion d’intelligence économique met en avant la notion de Quotient Culturel (QC), à l’image du Quotient Intellectuel (QI) ou du Quotient Émotionnel (QE).

Ce quotient détermine donc la capacité d’une personne à utiliser son intelligence dans un contexte culturel étranger, et à adapter son comportement à ce dernier – y compris dans un environnement professionnel. Cela implique par exemple de savoir distinguer un conflit interculturel d’un conflit interpersonnel.

Ce quotient détermine donc la capacité d’une personne à utiliser son intelligence dans un contexte culturel étranger

Un article paru sur le site Gestion des Risques Interculturels souligne cependant les limites de l’approche américaine :

  • Réduction de la notion d’intelligence culturelle à sa dimension psychologique, au sens de capacité intellectuelle de l’individu évoluant en contexte étranger
  • Pas de prise en compte de la notion d’intelligence au sens de « capacité à collecter des informations rares et utiles »
  • Séparation des notions d’économie et de culture, et donc négation de l’existence d’une dynamique entre ces deux concepts

Une compétence indispensable pour les leaders internationaux

Un article publié par C. Carey Yang souligne cependant le fait que l’intelligence culturelle est désormais considérée comme une des compétences les plus convoitées par les leaders internationaux au 21ème siècle.

90% des cadres interrogés, issus de 68 pays différents, ont estimé que l’intelligence culturelle était un des principaux défis de management des prochaines décennies.

Dans le cadre d’une économie de plus en plus mondialisée au sein d’entreprises multinationales favorisant l’émergence d’équipes multiculturelles, l’intelligence culturelle devient en effet une qualité enviée.

Selon une étude menée par la Economist Intelligence Unit, 90% des cadres interrogés, issus de 68 pays différents, ont estimé que l’intelligence culturelle était un des principaux défis de management des prochaines décennies.

L’intelligence culturelle est d’ailleurs considérée comme bénéfique tant pour l’épanouissement personnel que pour les performances professionnelles.

Comment développer son intelligence culturelle ?

Est-il possible de développer son intelligence culturelle ? Heureusement la réponse est oui. Selon le travail de David Livermore, il est recommandé de développer les quatre aptitudes suivantes.

1. L’enthousiasme

Cela renforce la confiance en soi et la curiosité, qualités indispensables pour travailler en milieu interculturel.

2. Les connaissances

La connaissance des différentes cultures est un atout non négligeable si l’on veut développer son intelligence culturelle, même s’il n’est pas forcément nécessaire de connaître chaque culture sur le bout des doigts – ce qui est techniquement impossible.

3. La stratégie

Il s’agit de la capacité à prendre en compte les différences culturelles et à agir en conséquence afin d’atteindre ses objectifs.

4. L’action

La capacité d’un individu à adapter sa prise de décision et ses actions en fonction des différentes cultures, ce qui implique à la fois une forte volonté et beaucoup de flexibilité.

La connaissance des différentes cultures est un atout non négligeable si l’on veut développer son intelligence

Chacune de ces qualités peut être acquise par le biais de formations interculturelles, en particulier la connaissance des différentes cultures avec lesquelles vous êtes amené(e) à travailler au quotidien.

Contactez-nous par Chat

Demander à être rappelé