Comment les managers français sont-ils perçus à l’international ?

Matthew MacLachlan

10 Août 2016

Le management à la française est il adapté à un contexte interculturel ? Comment sont perçus les managers français par leurs homologues et collaborateurs étrangers ?

Comment s’en sortent les managers français avec la diversité ?

Ces questions sont posées par une enquête dont les résultats ont été publiés par le site du journal le Figaro. Cette étude se penche plus particulièrement sur l’impact des valeurs culturelles françaises sur le management en entreprise, elle a été menée auprès de 2200 managers étrangers travaillant dans 20 grands groupes français.

Les managers  « à la française »

L’un des buts de l’étude était de dresser le portrait type du manager français vu par des homologues étrangers

L’un des buts de l’étude était de dresser le portrait type du manager français vu par des homologues étrangers. Les résultats de l’étude dresse un portrait en demi-teinte.

D’après les auteurs, les managers français seraient « autocrate » (ils prennent les décisions seuls), préoccupés par leur carrière et parfois peu explicite dans leur communication.

Il ressort néanmoins que les participants ayant répondu à l’étude reconnaissent de nombreuses qualités à leur manager français qu’ils considèrent dans la grande majorité des cas comme compétent, éduqué et capable de porter et d’inspirer ses collaborateurs.

La culture d’entreprise française : performance et bien-être des collaborateurs

Les performances sont d’ailleurs perçues comme le principal moyen d’évolution pour les employés et les cadres intermédiaires

L’un des enseignements de l’étude est la perception de la culture d’entreprise des grands groupes français. Ces derniers mettent désormais l’accent sr un équilibre entre les performances et le bien-être de leurs collaborateurs.

Les performances sont d’ailleurs perçues comme le principal moyen d’évolution pour les employés et les cadres intermédiaires. Pour les cadres dirigeants,  le réseau, l’appartenance à une grande école sont néanmoins des éléments quasi obligatoires pour progresser.

Pour les cadres étrangers, d’autres facteurs entrent en jeu comme la maîtrise du français qui reste un facteur déterminant.

Les défis rencontrés par les collaborateurs étrangers

Autre grief, l’importance des réunions « informelles » comme les déjeuners ou diners d’affaires

Les cadres ayant participé à l’étude pointent plusieurs défis rencontrés au sein de leurs entreprises : les  sociétés françaises sont perçues comme trop hiérarchiques, ce qui ralenti considérablement les prises de décision.

Autre grief, l’importance des réunions « informelles » comme les déjeuners ou diners d’affaires qui prennent le pas sur les réunions de travail. Bien souvent, les décisions stratégiques sont prises au cours de ces événements informels et les managers étrangers ont souvent du mal à intégrer leur importance.

Préparer la diversité

Préparer l’arrivée de managers ou de collaborateurs étrangers est crucial pour réussir leur intégration à l’entreprise. Proposer une formation interculturelle est le meilleur moyen d’assurer cette préparation, qui doit être fournie non seulement aux nouveaux arrivants mais également aux équipes et aux managers afin de mettre en place des stratégies efficaces.

Bien souvent, les décisions stratégiques sont prises au cours de ces événements informels [ déjeuners ou diners d’affaires] et les managers étrangers ont souvent du mal à intégrer leur importance

[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]