Diriger à travers les cultures – Cinq secrets de PDG

Matthew MacLachlan

27 Juil 2016

Les PDG d’aujourd’hui travaillent dans des organisations toujours plus complexes au sein d’environnements toujours plus concurrentiels. Comment les PDG et autres dirigeants parviennent-ils à diriger et à motiver des équipes multiculturelles déployées dans le monde entier ? La suite de cet article vous dévoilera comment les meilleurs PDG du monde dirigent à travers les cultures.

Savoir diriger à travers les cultures : la clé du succès à l’international

Bien que le fait de travailler dans un contexte international soit de plus en plus fréquent, et dans la plupart des cas plus facile qu’auparavant, diriger à travers les cultures peut encore constituer un défi de taille, y compris pour les dirigeants les plus expérimentés.

Être PDG : qu’est-ce que cela implique ?

Les dirigeants internationaux possédant un ensemble de compétences et de connaissances interculturelles seront mieux placés pour maîtriser et gérer les différences interculturelles

Les PDG d’aujourd’hui se doivent de démontrer qu’ils possèdent une combinaison unique de compétences leur permettant de mener efficacement une organisation mondiale à réussir sur la scène internationale.

En plus de compétences fondamentales de leadership, les PDG ont besoin de développer d’autres compétences interculturelles allant de

Les dirigeants internationaux possédant un ensemble de compétences et de connaissances interculturelles seront mieux placés pour maîtriser et gérer les différences interculturelles, quels que soient leur arrière-plan culturel ou le pays dans lequel ils travaillent.

Le Top 5 des compétences requises chez tout PDG international

Un article du quotidien The Guardian a mis en lumière cinq compétences mises en pratique par 70 directeurs généraux de par le monde.

  1. Une curiosité sans limites

L’intérêt porté à la compréhension de n’importe quelle situation à travers des questions, une bonne qualité d’écoute et des discussions avec les personnes impliquées.

  1. Une confiance à toute épreuve

La capacité de faire face à des situations nouvelles et inattendues avec assurance.

  1. Une bonne compréhension de leurs équipes

La compréhension de leurs équipes – les dynamiques, objectifs et défis auxquels elles sont confrontées.

  1. Un état d’esprit simple

La capacité de mener des actions rapides et concises.

  1. Du courage

L’absence de peur vis-à-vis du développement futur de l’entreprise et de l’amélioration de la situation présente.

L’essentiel est que les dirigeants reconnaissent la nécessité, lorsqu’ils dirigent à travers les cultures, d’adapter leur style et leurs compétences et de ne pas se contenter de s’en tenir aux pures compétences de leadership qui ont pu leur être très utiles

Ce ne sont que quelques compétences parmi toutes celles que les dirigeants internationaux devraient maîtriser pour réussir à l’international mais il en existe plusieurs autres dont les dirigeants internationaux ont besoin pour avoir une influence encore plus importante sur leurs équipes et leurs objectifs internationaux.

En voici quelques-unes :

L’essentiel est que les dirigeants reconnaissent la nécessité, lorsqu’ils dirigent à travers les cultures, d’adapter leur style et leurs compétences

  • L’ouverture d’esprit – une attitude ouverte à de nouvelles façons de penser, de travailler et de se comporter
  • L’adaptabilité culturelle – la capacité à adapter leurs propres comportements et opinions à des situations variées
  • La force émotionnelle – une attitude générale positive et la capacité à rebondir sur des situations difficiles
  • La perspicacité – la capacité à identifier des signaux difficiles à percevoir dans le langage verbal puis à les interpréter et à les comprendre de façon pertinente
  • La compréhension du contexte culturel – la capacité à se renseigner sur les autres cultures et à perfectionner leur connaissance des traditions, valeurs et attitudes propres aux environnements concernés

La nécessité de reconnaitre la complexité à diriger à travers les cultures

Ceci n’est que le début d’une liste qui pourrait s’étendre sur des pages et des pages. L’essentiel est que les dirigeants reconnaissent la nécessité, lorsqu’ils dirigent à travers les cultures, d’adapter leur style et leurs compétences et de ne pas se contenter de s’en tenir aux pures compétences de leadership qui ont pu leur être très utiles par le passé.

Les PDG se montreront capables d’aller plus loin en brisant les freins qui empêchent les échanges interpersonnels, ce qui représente une valeur inestimable à la fois pour le dirigeant et pour l’entreprise à l’échelle mondiale

Ainsi, qu’ils soient dotés d’une curiosité sans limites ou d’une bonne adaptabilité culturelle, les PDG du monde mondialisé d’aujourd’hui  se doivent d’être capables d’appliquer leurs compétences à différents contextes culturels.

C’est en agissant de la sorte qu’ils se montreront capables non seulement d’influer véritablement sur les modalités de communication internationales mais également d‘aller plus loin en brisant les freins qui empêchent les échanges interpersonnels, ce qui représente une valeur inestimable à la fois pour le dirigeant et pour l’entreprise à l’échelle mondiale.

 

 

 

[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]