Les faux-pas culturels : 3 erreurs à ne pas commettre

Matthew MacLachlan

4 Avr 2016

Les entreprises travaillent de plus en plus dans un environnement multiculturel et sont donc confrontées à plusieurs problématiques telles que le travail sur plusieurs fuseaux horaires ou encore les différences linguistiques. De ce fait, la connaissance des pratiques locales s’avère indispensable afin d’éviter des faux-pas culturels capables de mettre en péril les opportunités internationales.

Les équipes internationales augmentent forcément le risque de faux-pas culturels

Créer de bonnes relations de travail entre des équipes séparées par plusieurs milliers de kilomètres représente un défi de taille. Les différences culturelles entre ces mêmes équipes peuvent également engendrer des risques d’incompréhensions, ces risques sont exacerbés si les individus ne comprennent pas ou ignorent l’impact de ces différences culturelles.

Quels sont les faux-pas culturels les plus fréquents et quels dégâts peuvent-ils causer sur les relations de travail entre des personnes issues de cultures différentes ?

1. Perdre la face, est-ce grave pour vous ?

Un concept culturel difficile à saisir est le concept de « face ». Bien sûr, personne n’aime être embarrassé, mais la façon de gérer l’embarras et l’impact de ce sentiment varient considérablement d’une culture à l’autre.

Dans certains cas, un haussement d’épaules ou un trait d’humour peuvent dissiper ce sentiment, mais dans d’autres cultures « perdre la face » est considéré comme infamant et peut même entrainer des rancœurs tenaces qui ont nécessairement un impact négatif sur les relations de travail ultérieures.

2. Le rapport au temps, souci d’efficacité pour les uns, froideur pour les autres

La manière d’aborder les relations interpersonnelles peut également devenir une source de conflits culturels.

Au sein de certaines cultures les relations interpersonnelles prennent le pas sur le travail ou les affaires. Cette valeur peut entraîner une vraie frustration pour une personne ayant parcouru plusieurs milliers de kilomètres pour discuter d’un contrat et qui souhaite se mettre au travail immédiatement.

Pour les hôtes, cette attitude empressée peut être perçue comme un manque de respect ou de la froideur. Ces interprétations mutuelles peuvent entraîner des difficultés dans la collaboration.

3. Les valeurs principales qui diffèrent d’une culture à l’autre

D’autres valeurs ou pratiques culturelles peuvent également devenir des sources de conflits :

  • Le rapport au temps
  • La hiérarchie
  • Les pratiques religieuses ou sociales
  • La distance acceptée entre les individus

Tous ces éléments doivent être soigneusement examinés afin d’éviter les conflits culturels pouvant faire entrave à une collaboration efficace entre des équipes aux us et coutumes différents.

L’interculturel, ça s’apprend !

La plupart des faux-pas culturels résultent  d’une vraie  méconnaissance des valeurs des homologues étrangers. Il est difficile de comprendre les règles culturelles si elles n’ont pas été préalablement expliquées et intégrées.

Comprendre ces règles demande de l’expérience, de la patience, mais également une véritable formation interculturelle assurée par un formateur compétent.

Ces formations vous permettront d’analyser, de comprendre et de vous adapter aux valeurs culturelles de vos interlocuteurs ou de vos homologues afin de minimiser les risques de faux-pas culturels et travailler plus efficacement à l’international.

 

 

[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]
[if lte IE 8]